Les conseils presbytéraux    Nos Temples et lieux de cultes              Accès à "Ensemble-Témoignons"(Journal de nos communautés)     
                                                                    Lien que nous vous suggérons !

 

 

Eglise Protestante Unie de France

Communion luthérienne et réformée

Eglises de Bourdeaux – de Dieulefit – de la Valdaine
erf.dieulefit@wanadoo.fr

MP900177808[1]



           Pasteurs Sonia et Alain Arnoux                        Presbytère, 14 Montée des HLM, 26220 Dieulefit

                       
Sonia Arnoux, tél. : 04 75 90 88 34,  courriel  sarnoux@wanadoo.fr
                        Alain  Arnoux, tél. : 09 75 28 35 71,   courriel arnouxalain@orange.fr

EPUF ? présentation et culte !

La bonne gouvernance / Ensemble Témoignons N 34

Le mois de février !

Qu'est-ce que l'homme ? (Ps. 8 / 5)

Je ne sais pas si les animaux se posent la même question à leur propre sujet. Nous, les êtres humains, nous nous la posons depuis que nous sommes des êtres humains. Nous nous la posons chaque fois que nous réfléchissons à la vie, à notre vie, chaque fois que nous perdons l'un des nôtres, chaque fois que nous prenons le temps de regarder ce qui nous entoure.

Qu'est-ce que l'homme ? L'homme, c'est un être capable du meilleur et du pire - ce qu'on ne peut pas dire des animaux - parce qu'il ne se contente pas de suivre sa nature : il réfléchit. C'est le seul être qui, par son intelligence et les moyens dont il s'est doté, peut changer, améliorer et même détruire le monde où il vit. L'homme, c'est un être capable de se dépasser pour le meilleur et pour le pire ; de changer sa propre vie, d'échapper à sa condition d'origine ; de s'adapter aux circonstances et de les modifier, pas seulement de les subir ; de survivre au malheur et de repartir dans la vie, de vivre même très abîmé. Nous avons tous en nous ces capacités, ces possibilités. C'est pourquoi nous sommes des animaux différents des autres. C'est pourquoi le Psaume 8 dit : "Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, tu l'as couronné de gloire et de magnificence." (verset 6) Contrairement à ce qu'on pense souvent, la Bible s'émerveille de la grandeur de l'homme. Elle s'en effraie aussi parfois.

Qu'est-ce que l'homme ? En même temps, quand comme le Psalmiste nous pensons à l'infini du temps et de l'espace, nous nous sentons très petits et très fragiles. Notre planète elle-même est un point minuscule dans l'univers. Chacun de nous est un point minuscule dans l'infini du temps et dans l'infini de l'espace, même si notre vie est longue, même si nous comptons beaucoup dans le cœur des autres et dans nos propres préoccupations. Nous nous sentons tout petits et nous le disons : "On est bien peu de choses !", quand nous pensons à notre vulnérabilité face à la maladie, face à la mort, face aux forces de la nature, face aux événements déclenchés par la politique et par l'économie, et qui peuvent nous broyer, saccager nos vies et nos bonheurs, et volatiliser tous les fragiles équilibres que nous essayons de construire.

Qu'est-ce que l'homme, cet être si grand malgré sa fragilité et si petit malgré ses pouvoirs ? Toi, moi, et quelques milliards d'autres ? Le Psalmiste s'émerveille : c'est un être important pour Dieu, un être dont Dieu se souvient et se soucie. Jésus-Christ nous révèle : c'est un enfant de Dieu. Un enfant à qui Dieu a donné des capacités étonnantes, et d'abord celle de faire son bonheur ou son malheur, sa beauté ou sa laideur, sa richesse intérieure ou sa misère. Un enfant pour qui Dieu est toujours en souci, auquel il pense sans cesse. Souci de père, souci de mère, constant, même pour des enfants adultes, même pour des enfants âgés. Peur qu'on leur fasse mal, ou qu'ils se fassent mal à eux-mêmes. Et joie quand ils font de leur vie quelque chose de beau et de bien !

Oui, mais... qu'est-ce que Dieu ? Pour parler de lui, nous employons des mots qui deviennent des images : Dieu, Seigneur, et même Père... Nous sommes bien obligés, mais ces mots et ces images limitent Dieu, le rapetissent. Un des dix commandements interdit de le nommer, un autre d'en faire des images (d'essayer de l'imaginer), et pourtant la Bible elle-même et tous ceux qui nous y parlent le font. Calvin disait que pour nous parler de lui et de nous, "Dieu s'accommode à notre rudesse." Il n'empêche : chaque sermon, et ce message lui-même, frôle le blasphème, ou blasphème carrément. Le Psalmiste s'émerveille : Dieu dépasse l'infini de l'espace et du temps. Il est avant les temps et après les temps, et au-delà des espaces, au-delà de tout. Il est l'Infini. Et pourtant, nous l'enfermons dans nos mots, dans nos doctrines, dans nos rites, dans nos temples, dans nos religions. Mais lui-même s'est mis à notre portée, pour que nous sachions qui nous sommes.

        Peut-être que notre grandeur est de ne pas nous rapetisser par une religion qui le rapetisse, qui fasse de lui un espion, un voyeur, un comptable sourcilleux et infaillible de nos petitesses, une caméra de surveillance dans notre tête... Peut-être que notre grandeur est de pouvoir contempler une partie de l'infini en regardant le ciel et les étoiles et tout ce qui vit sur terre, comme le Psalmiste, et d'y trouver notre place. Peut-être que notre grandeur est de nous émerveiller d'exister, petit point dans le temps et dans l'espace et pourtant si important pour Dieu. Peut-être que notre grandeur est de croire que, malgré tout, nous comptons pour lui, et qu'il nous décolle de la terre pour nous faire entrer dans l'infini. Infini, comme une vie qui n'est jamais finie, jamais achevée, même quand on meurt très âgé, et qui se continue, ailleurs, autrement.

Qu'est-ce que l'homme ?Un enfant de l'Infini. Un enfant né de l'Infini, et destiné à l'infini (alors ne nous rapetissons pas nous-mêmes !).

Éternel, notre Seigneur ! Que ton nom est magnifique sur toute la terre ! Ta majesté surpasse la majesté du ciel... Quand je regarde tes cieux, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu y as placées : Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui, qu'est-ce que l'être humain, pour que tu t'occupes de lui ? Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, tu l'as couronné de gloire et de magnificence, tu le fais régner sur tout ce que tu as créé, tu as tout mis sous ses pieds..." (Psaume 8)

 

NOUVELLES et INFOS :

Soucis, joies et peines :

Mme Augusta Pinelli née Plèche (105 ans), native du Poët-Laval et résidant à Marseille, a été inhumée au cimetière de son village natal, après un service au temple de Dieulefit, le 24 janvier.

M. Eugène Faure (92 ans), du Poët-Laval, a été inhumé au cimetière de ce village, après un service au temple de Dieulefit, le 24 janvier, présidé par son neveu, le pasteur Pierre Péchoux, de l’Église Adventiste du Septième Jour à Marseille.

 

Vie de l’Église : On embauche ! (suite) : MERCI aux personnes qui ont déjà répondu à l'appel lancé, pour s'offrir à faire des visites à l'hôpital, à domicile ou en maison de retraite, participer à la fabrication et à la distribution du journal "Ensemble Témoignons", pour celles qui se lancent à faire des cultes, présider des obsèques etc... C'est très encourageant. Il y a encore de la place ! (voir plus

 

CULTES ET CELEBRATIONS

 

Dimanche 28 janvier, 10 h 30 :culte àDieulefit (salle sous la Halle)et àBourdeaux. A Dieulefit, on peut accéder à la salle par l'escalier extérieur et par l'ascenseur dans la grande entrée de la Halle. Attention ! Pour des raisons de sécurité (nous sommes seuls dans le bâtiment), nous fermons la porte porte de la grande entrée au début du culte.

 

Dimanche 4 février, 10 h 30 :culte à Dieulefit (salle sous la Halle) et à Puy-St-Martin. A Puy-St-Martin, ce sera une journée inter-générations : culte, repas partagé, ensuite "café des parents et des grands-parents" pendant la catéchèse des enfants et des ados.

 

 

LES RENCONTRES :

 

Dimanche 28 janvier à 15 h 30

à La Halle - Dieulefit

 

SKETCHUP COMPAGNIE

présente

Le Miroir aux Paraboles

 

Spectacle de qualité ! Qui fera parler !

Venez ! Amenez des amis, des voisins, des proches !

Participation aux frais : 12 €

 

 

Soirées "Trois en un" à Dieulefit: mardi 30 janvier, chez Mme Colette Gillin, 7 rue Brun-Larochette (place de la Pouilleuse), 04.75.46.43.09

Le troisième temps de la soirée sera, comme si c'était un quatrième mardi, un sujet de société : "La gouvernance partagée" avec Mme Claire Galland, de l'association "Ecoravie"

 

Tous les mardis :

Temps de prière à 18 h 30, repas partagé à 19 h 30, temps de partage de 20 h 15 à 21 h 30 (heures méridionales)

Chacun vient à son rythme, quand il veut, quand il peut, pour ce qui lui convient, pour toute la soirée ou seulement au moment qui l'intéresse.

 

Les soirées "3 en 1" à Dieulefit ne sont pas réservées aux Dieulefitois ! Tout le monde y est bienvenu ! De même, les "ateliers bibliques" à Bourdeaux et à Puy-St-Martin sont ouverts à tous !

Et on peut y inviter des amis !

 

Même si vous ne participez pas habituellement aux soirées "3 en 1", vous pouvez en accueillir une chez vous ! La soupe et les autres éléments du repas sont apportés par les participants.

 

 

Rencontre "Forces nouvelles" pour la paroisse, sans attendre l'absence de pasteur : samedi 27 janvier, de 15 à 18 h, à la salle paroissiale de Puy-St-Martin. Une première rencontre a eu lieu le 6 janvier chez Florence Buis-Pagès.

 

Très fraternellement à toutes et à tous,

Alain ARNOUX, pasteur

 

Un au revoir à qui ?

Samedi 16 septembre 2017 Lyss Aarberg Sur les pas  des Huguenots et des Vaudois du Piémont  .

Inauguration du tronçon  d’Aarberg à Lyss.

Dévoilement de la pierre commémorative du naufrage De Aarberg à Lyss

Pour en savoir plus, cliquer ici

Prédication du 23 juillet au Temple de Dieulefit

 

Un pays a-t-il une âme ?

Un pays – le Pays de Dieulefit, le Pays de Bourdeaux, la Valdaine, le Plateau de la Haute-Loire ou la Vallée de Munster ou un autre – c'est beaucoup de choses. Ce sont des reliefs, des sols, des cours d'eau, des vents, une végétation... Ce sont les êtres humains qui habitent là, et qui du travail de leur intelligence et de leurs mains, siècle après siècle, depuis qu'ils sont là, utilisent les ressources du sol, de l'eau, du soleil, façonnent et transforment les paysages, et sont façonnés par eux. Un pays, c'est une géographie, c'est une histoire, c'est une économie... Un pays, avec ou sans hommes, c'est vivant, c'est en évolution constante.

Un pays a-t-il une âme ? Y a-t-il quelque chose dans un pays, une vertu particulière, une nature prédestinée, une âme en quelque sorte, qui en rende les habitants plus pieux ou plus indifférents, plus honnêtes ou plus brigands, plus accueillants ou plus renfermés, plus ouverts ou plus méfiants face aux nouveautés, plus entreprenants ou plus apathiques... ? Est-ce le pays qui donne une âme aux hommes ? Ou bien sont-ce les hommes qui donnent une âme au pays, et qui font de lui un lieu où la vie est légère ou pesante, un lieu de refuge ou un lieu de refus, un lieu d'entente ou un lieu de brouilles, un lieu de générosité ou un lieu d'avarice et de cupidité, un lieu de l'Esprit ou un lieu de la chair ? Un pays béni ou un pays maudit ?

Ou bien, l'âme d'un pays, ce qui fait qu'on l'aime, ce qui fait qu'on a envie de le découvrir si on ne le connaît pas, de s'y installer si on n'y est pas né, d'y revenir si on en est parti, n'est-ce pas une apparence, une réputation déjà dépassée, quelque chose qui déjà est en train de mourir, un fantôme, un fantasme ? Est-ce que cela meurt, l'âme d'un pays ? Ou bien, est-ce que cela se vend, l'âme d'un pays, comme un produit pittoresque pour touristes ? Ou bien, est-ce que cela évolue, l'âme d'un pays, comme tout ce qui est vivant en somme, au fur et à mesure que les hommes changent, et leur travail, et leurs relations avec le vaste monde ?

Les hommes passent. Sous les châtaigniers du Bouschet-de-Pranles, en Ardèche, sous les rochers de Saou, du côté de Beauvallon à Dieulefit ou près de l'église de Comps, dans les grands espaces vides et silencieux du Plateau du Chambon, à Gunsbach dans la Vallée de Munster, j'entends bruisser, dans le vent, des âmes disparues : Pierre et Marie Durand, Isabeau Vincent, Alexis Muston, Marguerite Soubeyran, le prédicant Bastianou, Albert Schweitzer, et tant d'autres, tant d'autres... Sans doute le pays, avec son ciel, ses vents, ses bruits, ses espaces et ses hommes, a-t-il contribué à façonner leur âme. Mais très certainement, ils ont donné, un temps, un temps seulement, leur temps, une âme au pays. Et même, ils en ont été l'âme. Pour les entendre encore, et entendre ce qui les a animés, il faut faire silence en soi et tendre l'oreille. Car ils ne sont plus. L'âme du pays change avec les hommes qui y vivent et qui la lui donnent. Le pays reste, presque identique, et il sera encore là, presque identique, quand nous ne serons plus. Qui lui donne une âme en ce moment ? Et quelle âme ?

Je pense à Celui qui a visité notre terre, à Celui qui n'avait même pas une pierre où reposer sa tête, à Celui qui nous dit : "Je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et m'ouvre sa porte, j'entrerai chez lui, je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi." (Apocalypse 3 / 20). Et si c'était lui, l'Âme sans laquelle tout n'est que vide et agitation, et tohu-bohu ?

 

Alain ARNOUX, pasteur

 

Vous y étiez ! Les photos de l’AG du mois de mars 2017 !

Photo-1               Photo-2               Photo-3               Photo-4               Photo-5

Photo-6                               Photo-7                               Photo-8                               Photo-9                               Photo-10

Photo-11             Photo-12             Photo-13             Photo-14             Photo-15

Au revoir à Raymonde et Jean-Pierre

Photo-1               Photot-2             Photo-3               Photo-4               Photo-5               Photo-6               Photo-7               Photo8

Des photos de la journée du 20 novembre à la Bégude

 

Photo 01             photo 02             photo 03

photo 04             photo 05             photo 06

photo 07             photo 08             photo 09

Quelques photos du 25 septembre à la Maison Fraternelle

photo 01 photo 02 photo 03

photo 04 photo 05 photo 06

photo 07 photo 08 photo 09

photo 10 photo 11 photo 12

Quelques prédication à écouter

 

Pour accéder directement aux  portraits d’Ensemble – Témoignons, Cliquez-ici

 

 

Dernière mise à jour : 02/02/2018-10:44  JL