Les conseils presbytéraux    Nos Temples et lieux de cultes              Accès à "Ensemble-Témoignons"(Journal de nos communautés)     
                                                                    Lien que nous vous suggérons !

 

 

Eglise Protestante Unie de France

Communion luthérienne et réformée

Eglises de Bourdeaux – de Dieulefit – de la Valdaine
erf.dieulefit@wanadoo.fr

MP900177808[1]



           Pasteurs Sonia et Alain Arnoux                        Presbytère, 14 Montée des HLM, 26220 Dieulefit

                       
Sonia Arnoux, tél. : 04 75 90 88 34,  courriel  sarnoux@wanadoo.fr
                        Alain  Arnoux, tél. : 09 75 28 35 71,   courriel arnouxalain@orange.fr

EPUF ? présentation et culte !

              

La bonne gouvernance / Ensemble Témoignons N 34

Crécher où ?

        Disons-le : les crèches de Noël, c'est pas mon truc. Essentiellement parce que les santons représentent tous des gens du passé. Pas seulement l'Enfant, Marie, Joseph, les bergers et les mages habillés comme on s'imagine des personnages de l'Antiquité. Mais les autres aussi. Quand on a peuplé la crèche de personnages des villages provençaux du dix-neuvième siècle, le meunier, le "ravi", la marchande, le rémouleur, le curé... on a eu une intuition géniale. Cela voulait dire : "Nous sommes tous contemporains de la naissance de Jésus, c'est une histoire pour aujourd'hui, pour nous !" Mais on en est resté au dix-neuvième siècle, on ne rencontre plus ces personnages dans les rues de nos villes ni des villages de Provence. C'est devenu du folklore et cela fait de la naissance de Jésus une histoire gentillette. Alors, tout d'abord, merci à la paroisse catholique pour la crèche de l'église de Dieulefit, qui met chaque année la "sainte famille" dans un nouveau décor d'aujourd'hui. Ensuite, nous fêterons Noël, cette année encore, alors que des familles avec enfants dorment dans les rues de nos villes, et que des dizaines de milliers d'autres sont à la recherche d'un pays d'asile. Et Emmaüs fait actuellement une campagne pour dénoncer les procédés que certaines municipalités (dont Paris) et des particuliers utilisent pour empêcher des sans-abri de dormir dans la rue ou sur le seuil des immeubles (faute de place ailleurs) : bancs où l'on ne peut plus s'allonger, jets d'eau glacée... Les pauvres que notre société sécrète, elle veut les chasser hors de sa vue. Fêter la naissance de Jésus en oubliant cela, ou pire, en proclamant qu'il n'y a pas de place chez nous pour les accueillir, c'est refuser d'entendre le message pas du tout gentillet, l'interpellation souveraine que Dieu adresse aux hommes par la naissance de Jésus. Pas seulement aux hommes d'il y a deux mille et quelques années, à ceux d'aujourd'hui. On n'y peut rien, c'est ainsi : dans la Bible, l'attention, la faveur et la bénédiction de Dieu ne vont pas, comme dans notre monde, au plus grand, au plus fort, au plus beau, au plus riche, au plus décoré, au plus admiré, au plus méritant, mais au pauvre, à l'humilié, au méprisé, au rejeté... C'est de ce côté-là que Dieu se place, en particulier avec la naissance de Jésus et l'évangile de Noël, comme à la croix. L'oublier, c'est passer à côté de l’Évangile.

        C'est pourquoi je ne résiste pas au plaisir de copier ici, en le modifiant un peu, un conte de Noël transmis par Claude Décrevel. Vous le connaissez peut-être déjà. Si Jésus naissait aujourd’hui, que lirions-nous dans le journal ? Peut-être ceci :

          Un citoyen honorable de notre cité a informé la police de la présence de squatteurs dans un de ses entrepôts. La police s'est rendue immédiatement sur les lieux et a fait appel au SAMU. En effet, les policiers ont découvert là un couple de SDF avec un bébé nouveau né, enveloppé sans précaution d'hygiène dans des morceaux de tissu et dormant sur une litière de paille. L'homme, qui se dit charpentier, et une très jeune femme (qui dit être la mère) ont été placés en garde à vue, ainsi que les autres individus présents sur les lieux, des bergers qui n'avaient rien à faire là, et trois étrangers.
        En effet, tous ces individus tenaient des propos suspects et pour le moins incohérents. Les trois étrangers, qui se présentent comme mages et sont probablement en route vers Calais, sont soupçonnés de reconstitution de secte dissoute. La police a confirmé qu'ils n'avaient pas de papiers d'identité mais qu'ils détenaient de l'or ainsi que des produits suspects et illicites. Ils prétendent que Dieu leur a dit de ne pas répondre aux questions des autorités. Les produits suspects ont été envoyés en laboratoire pour analyse. Les bergers présents sur les lieux, quant à eux, affirment avoir quitté leur troupeau après avoir vu un grand homme tout de blanc vêtu, qui leur a ordonné de se rendre à l'entrepôt, avant de s'envoler mystérieusement. L'hypothèse d'un lieu de trafic de drogues et de la prise de substances illicites fournies par les trois étrangers est sérieusement envisagée.
        D'après le service social en charge de l'affaire, le père avoisinerait la cinquantaine tandis que la mère est beaucoup plus jeune. On vérifie pour le moment la relation entre les deux. Ils se disent mariés mais on soupçonne un détournement de mineure. La mère se trouve pour l'instant en observation pour des examens médicaux et psychiatriques. En effet, elle prétend être encore vierge et affirme que son bébé vient de Dieu. Si son état mental le permet, elle sera mise en examen pour non-assistance à personne en danger et maltraitance à enfant. La consommation de stupéfiants, probablement fournis par les trois étrangers, n'est pas à exclure dans son cas non plus. Des prélèvements et des prises de sang ont d'ailleurs été faits en vue de retrouver les empreintes d'ADN nécessaires à l’enquête.
        Dernière minute : Après examen médical, la fille ayant effectivement été reconnue vierge, le couple a été mis en examen pour rapt d'enfant !

Invraisemblable ?

 

NOUVELLES et INFOS :

Soucis, joies et peines :

Andrée-Line Mercier habite désormais à l'hôpital de Dieulefit.

Vie de l'Eglise :

RAPPEL : Associations cultuelles et listes électorales. Vous savez que nos paroisses sont représentées officiellement par des associations cultuelles (loi de Séparation de 1905). Tout le monde peut participer aux assemblées générales, mais seules peuvent voter et être élues les personnes qui se sont fait inscrire comme membres électeurs des associations cultuelles. Le 18 mars 2018, nos trois associations cultuelles (Bourdeaux, Dieulefit, Puy-St-Martin / La Valdaine) auront des assemblées générales extraordinaires pour se regrouper en une seule (un seul nom, un seul conseil, un seul budget...) Cette nouvelle association cultuelle s'appellera très vraisemblablement "Église protestante unie entre Roubion et Jabron", ce sera aussi le nom de la nouvelle paroisse. Pour se conformer à la loi qui interdit les fusions d'associations cultuelles, cela se fera par la dissolution des associations de Bourdeaux et de La Valdaine, et par la transformation de l'association de Dieulefit pour les recueillir, qui changera de nom et couvrira la territoire des trois paroisses actuelles. Ensuite aura lieu la première assemblée générale ordinaire de la nouvelle association (élection d'un nouveau conseil, vote d'un budget unique...), et tout devra être officialisé par la Préfecture. En principe les membres électeurs des trois associations cultuelles actuelles deviendront automatiquement membres de la nouvelle association, sauf s'ils ne le souhaitent pas. Pour se faire inscrire ou radier sur les listes électorales, la date limite est le 31 décembre. Si vous ne souhaitez pas être membres de la future association cultuelle, veuillez demander votre radiation par écrit avant le 31 décembre au conseil presbytéral de votre ou de vos associations cultuelles actuelles : pour Bourdeaux au président, M. Jean-Pierre Tressere, Quartier Christol, 26460 BOURDEAUX ; pour Dieulefit et Puy-St-Martin / La Valdaine à la présidente, Mme Florence Buis-Pagès, Le Juge, 170 impasse de La Bellane, 26160 EYZAHUT.

 

 

ÉCOUTEZ RCF (Radio Chrétienne Francophone), une radio œcuménique : Valence 101.5 ; Montélimar 106.1 ; Nyons 96.9 ; Die 106.1 ; Buis-les-Baronnies 106.6

 

CULTES ET CELEBRATIONS


Dimanche 10 décembre, à 10 h 30 : Culte à Bourdeaux et à Dieulefit.  A Dieulefit, le culte a lieu dans la salle de réunion sous le foyer de La Halle. Entrée par la porte située au milieu de l'escalier extérieur. On peut aussi accéder à la salle en passant par la porte principale de La Halle et en descendant au niveau - 1, soit par l'escalier intérieur, soit par l'ascenseur. ATTENTION ! La porte principale de La Halle sera fermée à l'heure du début du culte, pour des raisons de sécurité. Si vous arrivez en retard, vous serez obligés de passer par l'escalier extérieur.  Évangile du dimanche : Marc 1 / 1 - 8.

Dimanche 17 décembre : aucun culte dans nos trois paroisses, mais culte commun au temple de Montélimar à 10 h 15, animé par les enfants de la catéchèse de notre "petit ensemble".

Mercredi 13 décembre, à 15 h : célébration œcuménique à la maison de retraite "Leis Eschirous" à Dieulefit
                                       
à 17 h : célébration œcuménique au Foyer "Le Bastidou" au Poët-Laval

Jeudi 14 décembre, à 17 h : célébration œcuménique à Dieulefit-Santé

Dimanche 17 décembre, à 18 h : célébration œcuménique de Noël à l'église de Montjoux

Mardi 19 décembre,  15 h : célébration œcuménique de Noël à l'hôpital de Dieulefit



LES RENCONTRES :


Soirées "Trois en un" à Dieulefit : mardi 12 décembre, chez Aline et Olivier Weber, quartier Fabras, tél. : 04.75.46.30.42
Le troisième temps de la soirée sera consacré à un sujet de vie d’Église, à partir du livre du pasteur Laurent Schlumberger "A l’Église qui vient". Nous partirons du chapitre "Jalons pour une Église d'attestation", p. 85 - 101. 
Temps de prière à 18 h 30, repas partagé à 19 h 30, temps de partage de 20 h 15 à 21 h 30 (heures méridionales).

Chacun vient à son rythme, quand il veut, quand il peut, pour ce qui lui convient, pour toute la soirée ou seulement au moment qui l'intéresse.

 

Les soirées "3 en 1" à Dieulefit ne sont pas réservées aux Dieulefitois ! Tout le monde y est bienvenu ! De même, les "ateliers bibliques" à Bourdeaux et à Puy-St-Martin sont ouverts à tous !
Et on peut y inviter des amis !

Même si vous ne participez pas habituellement aux soirées "3 en 1", vous pouvez en accueillir une chez vous ! La soupe et les autres éléments du repas sont apportés par les participants.


Ateliers bibliques
sur "Les mots de la Bible qui font problème" mercredi 13 décembre, 15 h, à Bourdeaux,
                                                                                                        
   jeudi 14 décembre, 14 h 30, chez Odette Besson, quartier Tourmentine, 1350 route du Levant, à Marsanne, tél. 04.75.90.30.09


Préparation de Noël :
Le dernier atelier de fabrication de petits cadeaux pour le Noël des résidents des différents établissements de santé et de retraite de Dieulefit aura lieu à la maison paroissiale catholique, rue du Château à partir de 14h30 le dimanche 10 décembre. Toutes les bonnes volontés, les idées et les cartes de Noël qui encombrent vos tiroirs sont les bienvenues. Il serait bon que l'équipe "toutes Églises" qui prépare ces cadeaux soit renforcée ! Si vous pouvez, vous êtes bienvenu(e)s !            
Répétition de la chorale œcuménique : lundi 11 décembre, de 18 h 30 à 19 h 30, à la Cure.                       



Très fraternellement à toutes et à tous,
Alain ARNOUX, pasteur

 

Un au revoir à qui ?

Samedi 16 septembre 2017 Lyss Aarberg Sur les pas  des Huguenots et des Vaudois du Piémont  .

Inauguration du tronçon  d’Aarberg à Lyss.

Dévoilement de la pierre commémorative du naufrage De Aarberg à Lyss

Pour en savoir plus, cliquer ici

Prédication du 23 juillet au Temple de Dieulefit

 

Un pays a-t-il une âme ?

Un pays – le Pays de Dieulefit, le Pays de Bourdeaux, la Valdaine, le Plateau de la Haute-Loire ou la Vallée de Munster ou un autre – c'est beaucoup de choses. Ce sont des reliefs, des sols, des cours d'eau, des vents, une végétation... Ce sont les êtres humains qui habitent là, et qui du travail de leur intelligence et de leurs mains, siècle après siècle, depuis qu'ils sont là, utilisent les ressources du sol, de l'eau, du soleil, façonnent et transforment les paysages, et sont façonnés par eux. Un pays, c'est une géographie, c'est une histoire, c'est une économie... Un pays, avec ou sans hommes, c'est vivant, c'est en évolution constante.

Un pays a-t-il une âme ? Y a-t-il quelque chose dans un pays, une vertu particulière, une nature prédestinée, une âme en quelque sorte, qui en rende les habitants plus pieux ou plus indifférents, plus honnêtes ou plus brigands, plus accueillants ou plus renfermés, plus ouverts ou plus méfiants face aux nouveautés, plus entreprenants ou plus apathiques... ? Est-ce le pays qui donne une âme aux hommes ? Ou bien sont-ce les hommes qui donnent une âme au pays, et qui font de lui un lieu où la vie est légère ou pesante, un lieu de refuge ou un lieu de refus, un lieu d'entente ou un lieu de brouilles, un lieu de générosité ou un lieu d'avarice et de cupidité, un lieu de l'Esprit ou un lieu de la chair ? Un pays béni ou un pays maudit ?

Ou bien, l'âme d'un pays, ce qui fait qu'on l'aime, ce qui fait qu'on a envie de le découvrir si on ne le connaît pas, de s'y installer si on n'y est pas né, d'y revenir si on en est parti, n'est-ce pas une apparence, une réputation déjà dépassée, quelque chose qui déjà est en train de mourir, un fantôme, un fantasme ? Est-ce que cela meurt, l'âme d'un pays ? Ou bien, est-ce que cela se vend, l'âme d'un pays, comme un produit pittoresque pour touristes ? Ou bien, est-ce que cela évolue, l'âme d'un pays, comme tout ce qui est vivant en somme, au fur et à mesure que les hommes changent, et leur travail, et leurs relations avec le vaste monde ?

Les hommes passent. Sous les châtaigniers du Bouschet-de-Pranles, en Ardèche, sous les rochers de Saou, du côté de Beauvallon à Dieulefit ou près de l'église de Comps, dans les grands espaces vides et silencieux du Plateau du Chambon, à Gunsbach dans la Vallée de Munster, j'entends bruisser, dans le vent, des âmes disparues : Pierre et Marie Durand, Isabeau Vincent, Alexis Muston, Marguerite Soubeyran, le prédicant Bastianou, Albert Schweitzer, et tant d'autres, tant d'autres... Sans doute le pays, avec son ciel, ses vents, ses bruits, ses espaces et ses hommes, a-t-il contribué à façonner leur âme. Mais très certainement, ils ont donné, un temps, un temps seulement, leur temps, une âme au pays. Et même, ils en ont été l'âme. Pour les entendre encore, et entendre ce qui les a animés, il faut faire silence en soi et tendre l'oreille. Car ils ne sont plus. L'âme du pays change avec les hommes qui y vivent et qui la lui donnent. Le pays reste, presque identique, et il sera encore là, presque identique, quand nous ne serons plus. Qui lui donne une âme en ce moment ? Et quelle âme ?

Je pense à Celui qui a visité notre terre, à Celui qui n'avait même pas une pierre où reposer sa tête, à Celui qui nous dit : "Je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et m'ouvre sa porte, j'entrerai chez lui, je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi." (Apocalypse 3 / 20). Et si c'était lui, l'Âme sans laquelle tout n'est que vide et agitation, et tohu-bohu ?

 

Alain ARNOUX, pasteur

 

Vous y étiez ! Les photos de l’AG du mois de mars 2017 !

Photo-1               Photo-2               Photo-3               Photo-4               Photo-5

Photo-6                               Photo-7                               Photo-8                               Photo-9                               Photo-10

Photo-11             Photo-12             Photo-13             Photo-14             Photo-15

Au revoir à Raymonde et Jean-Pierre

Photo-1               Photot-2             Photo-3               Photo-4               Photo-5               Photo-6               Photo-7               Photo8

Des photos de la journée du 20 novembre à la Bégude

 

Photo 01             photo 02             photo 03

photo 04             photo 05             photo 06

photo 07             photo 08             photo 09

Quelques photos du 25 septembre à la Maison Fraternelle

photo 01 photo 02 photo 03

photo 04 photo 05 photo 06

photo 07 photo 08 photo 09

photo 10 photo 11 photo 12

Quelques prédication à écouter

 

Pour accéder directement aux  portraits d’Ensemble – Témoignons, Cliquez-ici

 

 

Dernière mise à jour : 10/12/2017-11:15  JL